18 Ocak 2018 Perşembe
468x90 reklamlar alanı kodu
« Saint-Josse gagne son procès contre DOD »
« Saint-Josse gagne son procès contre DOD »

La Commune de Saint-Josse-ten-Noode se félicite du jugement qui est intervenu dans le litige qui l’opposait à l’enseigne de magasins DOD qui lui réclamait ainsi qu’à la Région un montant astronomique de plus de 15 million d’euro.

Le tribunal a débouté DOD de toutes ses prétentions et a condamné l’enseigne à verser 18000€ à la Commune pour les dépens.

Depuis le début de la procédure engagée contre elle, la commune insistait sur le non sérieux des demandes de la société MKM qui prétendant se substituer aux droits de la société DOD en faillite. MKM réclamait environ 6.280.000 € alors que DOD en réclamait plus de 15.330.000 €.

La commune avait également mis en avant ses doutes quand à la faillite soudaine de DOD et à la cession de tout son patrimoine immobilier à titre gratuit ce qui a appauvri considérablement DOD mettant ainsi gravement en péril toute sa trésorerie. Le tribunal reconnait que ce ne sont pas les travaux de voirie réalisés sur cette artère qui sont la conséquence de sa faillite mais une série d’éléments

Le Bourgmestre estime que « ce jugement clôture une séquence et souhaite à présent un nouveau redéploiement économique sur l’artère commerciale chaussée de Louvain ».

La commune a en effet mis le paquet pour redonner vie à cette artère commerciale en y lançant en début de législature un ambitieux contrat de quartier qui verra éclore fin 2019 la nouvelle Maison des Cultures et de la Cohésion sociale. D’une part, l’ancien cinéma, le Marignan, situé chaussée de Louvain et l’ancienne chapelle, désacralisée, de la rue Scailquin seront réaffectés et d’autre part, les activités draineront un nombre élevé de visiteurs ce qui sera profitable pour le tissu économique aux alentours.

La commune a également soutenu les commerçants par le biais des primes et du guichet prime qui a été ouvert dans le but d’aider administrativement et de soutenir financièrement nos commerçants ainsi que les propriétaires afin de les inciter à moderniser leurs devantures, châssis et façades car dans un secteur aussi concurrentiel que le commerce de proximité, améliorer l’aspect esthétique des vitrines attirera davantage le chaland.

La commune a également défendu auprès des autorités régionales compétentes que le statut de zone touristique soit accordée à la Place Charles Rogier, Madou, Botanique Rogier. Ce qui impliquerait que ces commerces de ces importantes zones seront ouverts 7 jours sur 7. A ce jour, seule la Place Rogier a obtenu ce sésame mais la commune continue son combat pour une reconnaissance des autres endroits de son territoire.

Enfin, la commune se félicite que les travaux pour le réaménagement de la chaussée de Louvain et de l’esplanade Madou aient débuté en novembre dernier pour se terminer définitivement en mai 2018. La chaussée de Louvain et l’esplanade Madou seront élargies et deviendront des lieux plus conviviaux pour les piétons.

La commune souhaite améliorer la qualité du bâti dans cette artère qui est une des entrées de la commune et cela passe nécessairement par une rénovation lourde des anciens magasins de cette enseigne. Aujourd’hui, nous avons de nouveaux acteurs dans cette artère qui rénovent leur façade et investissent pour améliorer tant la qualité du bâti que l’intérieur des enseignes.

En conclusion, le Bourgmestre Emir KIR rajoute que « la Commune soutiendra tout projet ambitieux alliant des commerces de qualité et des logements de qualité dans cette artère ».

Bu haber 52 defa okundu