26 Mayıs 2017 Cuma
468x90 reklamlar alanı kodu
Bart De Wever interdit un meeting turc
Bart De Wever interdit un meeting turc

Le bourgmestre anversois Bart De Wever (N-VA) a décidé d’interdire un rassemblement du parti turc MHP qui aurait dû se tenir vendredi dans le district de Berchem. La décision a été prise en concertation avec la police locale qui a pris en compte le trouble à l’ordre public.
Le bourgmestre De Wever avait déjà interdit une première réunion des Loups Gris, organisation liée au parti d’extrême-droite MHP prévue au Linkeroever. Il s’agissait alors d’un événement qui se déroulait dans un immeuble dépendant de la ville.
A Berchem, le meeting est annoncé dans un lieu privé. “S’il y a des présomptions sérieuses d’un risque pour l’ordre public et la sécurité, il est possible d’intervenir même s’il s’agit d’un endroit privé. Les organisateurs seront mis au courant par écrit de l’interdiction”, a indiqué le porte-parole de M. De Wever.
Le Vlaams Belang, parti d’extrême-droite flamand, a fait savoir plus tôt dans la journée que cet événement aurait lieu et qu’il organiserait une contre-manifestation, à propos de laquelle il devait encore introduire une demande.
(7Sur 7)

Belçika’da da yasaklar gelmeye başladı

N-VA( Flaman Milliyetçi Cephe Partisi) Genel Başkanı ve Anvers Belediye Başkanı Bart De Wever, Hollanda’daki gelişmelerden sonra,polisle yaptıkları istişareden sonra, Anvers’te Türklerin yoğun olarak yaşadığı Berchem semtinde yapılacak olan toplantının iptal edildiğini açıkladı.
Belçika Türk Federasyona bağlı, Berchem Türk Ülkü Ocağı’nda, 17 Mart 2017 tarihinde, MHP MYK üyesi Ali Güler’in de katılacağı toplantının iptal edildiği öğrenildi.
berchem

Le meeting turc ne sera pas interdit à Genk

Le bourgmestre de la ville de Genk (Limbourg), Wim Dries (CD&V), a affirmé lundi ne pas avoir l’intention d’interdire un meeting d’un parti turc de droite nationaliste, le MHP, expliquant ne pas disposer d’éléments faisant état d’un risque de trouble à l’ordre public.

La section locale de la N-VA a appelé M. Dries à intervenir contre la tenue de ce meeting en faveur du “oui” au referendum constitutionnel du 16 avril prochain en Turquie. Il est prévu dimanche prochain dans la salle Anatolia.
Le Parti d’Action nationaliste (MHP) prône le “oui” lors de ce referendum, ce qui amènera un renforcement des pouvoirs du président turc Recep Tayyip Erdogan, et fait campagne en ce sens.
Un parlementaire flamand N-VA, Jos Lantmeeters, a mis en garde le bourgmestre contre “le climat extrêmement dangereux” de ce meeting, en raison de l’opposition de certains Turcs et de nombreux Kurdes vivant dans la région face à un renforcement des pouvoirs du président.
Mais M. Dries s’est voulu rassurant, affirmant ne pas voir de possibles problèmes liés à l’ordre public.
“Il y a des pro et des contre, mais ils débattent de manière adulte dans notre ville. La police suit la situation de près”, a-t-il affirmé à la VRT-radio.
“En tant que bourgmestre, j’agis dans le cadre légal”, a ajouté M. Dries.
Le MHP a souvent organisé des réunions à Genk qui n’ont jamais dégénéré, a indiqué le journal ‘Het Belang van Limburg’.

GENK KENTİNDE ‘YASAK’ OLMAYACAK!
Genk Belediye Başkanı Wim Dries(CD&V), yapılan şikayet ve sızlanmalar karşısında bir açıklama yaparak, Genk kentinde ‘Evet’ bağlamında yapılacak toplantıların yasaklanmayacağını açıkladı.
Anvers

 

Bu haber 109 defa okundu